• La Chenillette Renault UE était un tracteur chenillé blindé léger, produit par la France entre 1932 et 1940.En 1930, l'Armée française décide de développer un blindé léger capable de tracter et de ravitailler de petits canons et des mortiers. En 1931, un contrat est passé avec Renault pour ses chenillettes Renault UE, en même temps que ses tracteurs Renault RK. En 1937, parmi de nombreuses concurrentes, la chenillette Renault UE2 est choisie et améliorée en vue de sa production en grande série. Tous modèles confondus, plus de 5 000 exemplaires ont été construits, y compris ceux produits sous licence en Roumanie.

    La chenillette UE faisait partie en 1939 de l'équipement standard de toutes les divisions d'infanterie françaises. La plupart des véhicules en service n'étaient pas armés. Celles qui furent capturées en 1940 par les Allemands connurent des utilisations diverses, avec l'adjonction de mitrailleuses, de canons antichars ou de lance-roquettes.

    Engin compact (long. 2.8m, larg. 1.74m) pesant 2.6 en charge, la UE comportait une caisse assemblée par rivetage et une suspension fiable avec roues de route groupées par paires. L'équipage constitué d'un conducteur et d'un navigateur prenait place dans un compartiment central. Leurs têtes dépassant de la caisse, des trappes en forme de dôme étaient installées pour les protéger contre les tirs d'armes légères et les éclats.

    Le dispositif de communication utilisé à l'intérieur même du véhicule était très spécifique, et mérite de que l'on s'y attarde. Une fois les calottes rabattues, les deux membres d'équipage, séparés par le moteur, étaient dans l'incapacité de communiquer directement. Aucune radio interne ou externe ne pouvait les aider, puisque aucune radio n'était installée. Pour remédier à ce problème, un système de lumières blanche, bleue, verte et rouge, conçues pour pouvoir briller de manière continue ou pour clignoter, était utilisé par le chef de char pour commander le pilote. Le code prédéfini était le suivant :

    • Marche en avant : Lumière blanche continue.
    • À gauche : Lumière bleue continue.
    • À droite : Lumière verte continue.
    • Marche arrière : Lumière blanche clignotante.
    • Ralentir : Lumière rouge clignotante.
    • Arrêt : Lumière rouge continue.
    • Détacher la remorque : Lumières blanche et rouge alternées.
    • Incliner la benne : Lumières blanche et verte alternées.

                                                                                                                                  source wikipédia.

     

    Le montage que je vous propose maintenant est le kit Tamiya de cette chenillette au 1/35ème.

     

    L'action se situera lors de l'opération Dynamo, opération permettant le retrait et l'évacuation des troupes anglaises et françaises par voie maritime lors de la bataille de Dunkerque, ou un équipage de cette chenillette demande la direction de leur point de ravitaillement.

    Le montage en lui même se fait sans aucuns problèmes! Comme vous pourrez le voir, la caisse en elle même est simplement assemblée à blanc pour les besoins de la photo.

    Le mastique fut utilisé, uniquement, pour caché les traces des pastilles d'éjèctions, ce qui prouve la qualitée du kit de la marque au deux étoiles.

    Maintenant vue éclatée de la caisse. a ce stade les barbotins ne sont pas collés!

    La remorque.

    Comme vous pouvez le constaté sur les vues de la remorque, aucune traces de mastique, sauf, bien évidement, pour supprimer ces disgratieuses marques de pastilles d'éjèctions, même si elles ne seront plus visibles une fois le chargement en place!

    Les chenilles seront traitées et montées plus tard, pour faciliter la mise en peinture de la chenillette et de la remorque.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Cette maquette sera améliorée sans aucune adjonctions du commerce!! Tout au système D...

    Pour commencer, confection d'un nouveau mât...en trombonne!! Assemblage réalisé à la colle cyano!

                                             

                                             

     

    Résultat final!!!

    Des pièces d'origine sont néanmoins conservés...

                                             

                                              

    C'est au tour du second mât. Même procédé que pour le premier!

                                             

                                               

    Maintenant, petit restylage de la cheminée!

                                                

    Au tour de "l'îlot"!

                           

                           

                                                   

    C'est au tour de l'aremement! Les tourelles doubles de 57mm.

    Les canons ont été changé par des petites sections de seringues!

                                                                             

                                                                             

                                                                             

    Et celles de 127mm et comparatif avec les pièces d'origines!

                            

    ...

     

     

    Partager via Gmail

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique